infirmité

infirmité [ ɛ̃firmite ] n. f.
• 1265; enfermetéXIIe; lat. infirmitas
1Vx Faiblesse humaine.
Mod. faiblesse, imperfection. « Les infirmités du langage [...] répondent toujours à quelque infirmité de l'esprit » (Duhamel).
2Vieilli Maladie ou indisposition habituelle. incommodité. Les infirmités de la vieillesse.
3Mod. État (congénital ou accidentel) d'un individu ne jouissant pas d'une de ses fonctions ou n'en jouissant qu'imparfaitement (sans que sa santé générale en soit totalement compromise). handicap, impotence, invalidité; difformité, malformation. « Quasimodo était né borgne, bossu, boiteux [...] Une nouvelle infirmité était venue le parfaire [...] il était devenu sourd » (Hugo).

infirmité nom féminin (latin infirmitas, -atis) Altération définitive d'une fonction de l'organisme, d'origine congénitale ou acquise. Littéraire. Imperfection ou faiblesse intéressant l'intelligence, l'organisation d'un État, etc. ● infirmité (expressions) nom féminin (latin infirmitas, -atis) Infirmité motrice cérébrale, paralysie et déficience mentale par anomalie cérébrale survenue peu avant ou peu après la naissance.

infirmité
n. f.
d1./d Indisposition ou maladie habituelle. Les infirmités dues à la vieillesse.
d2./d Absence, altération ou perte d'une fonction (l'individu jouissant par ailleurs d'une bonne santé).

⇒INFIRMITÉ, subst. fém.
A. — Vx. Faiblesse physique. L'ignorance et (...) l'infirmité du premier âge (BONALD, Législ. primit., t. 1, 1802, p. 190). C'est une infirmité de l'âge : le cœur s'use comme les autres organes; la sensibilité s'oblitère avec les sens qui la produisent; c'est le triste bienfait de la vieillesse (JOUY, Hermite, t. 5, 1814, p. 182). Comme si l'ordre social devait être seul condamné, dans la nature, à la double infirmité de l'enfance et de la vieillesse (STAËL, Consid. Révol. fr., t. 1, 1817, p. 235).
B. — Affection (accidentelle ou congénitale) entraînant l'affaiblissement ou la suppression totale de la fonction d'un organe ou d'un membre. Cruelle, douloureuse, précoce infirmité; infirmité permanente; infirmité de l'aveugle; hériter d'une infirmité; être affligé, assiégé, atteint d'une infirmité; contracter une infirmité. Sonneur de Notre-Dame à quatorze ans, une nouvelle infirmité était venue le parfaire : les cloches lui avaient brisé le tympan; il était devenu sourd (HUGO, N.-D. Paris, 1832, p. 178). C'est un vieillard accablé d'infirmités; il est à moitié sourd et aux trois quarts aveugle (FRANCE, Île ping., 1908, p. 49) :
Il avait connu des jours meilleurs, malgré sa misère et son infirmité. À l'âge de quinze ans, il avait eu les deux jambes écrasées par une voiture sur la grand'route de Varville. Depuis ce temps-là, il mendiait en se traînant le long des chemins, à travers les cours des fermes, balancé sur ses béquilles qui lui avaient fait remonter les épaules à la hauteur des oreilles.
MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Gueux, 1884, p. 439.
P. exagér. Nous lui avouons notre complète infirmité, surdité musicale, n'aimant, n'entendant que la musique militaire (GONCOURT, Journal, 1862, p. 1030).
C. — Au fig. Défaut, imperfection. Infirmité spirituelle; infirmité de l'esprit, de l'inspiration, de pensée; infirmité de notre connaissance, de notre conscience, de notre nature. Tuer les animaux pour se nourrir de leur chair et de leur sang est une des infirmités de la condition humaine (LAMART., Confid., 1849, p. 76). Oui, j'ai cette infirmité d'être amoureux; mais ne crains pas qu'elle amollisse mon courage (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 115). Si une grande mémoire a ses avantages, elle a bien ses infirmités (SAINTE-BEUVE, Pensées, 1868, p. 97).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1413 « faiblesse » (JEAN DE LA FONTAINE, La Fontaine des amoureux de sciences ds Rose, éd. M. Méon, t. 4, p. 280); 2. av. 1628 « affection congénitale ou accidentelle qui gêne le fonctionnement d'une partie de l'organisme »(MALHERBE, Epitres de Sénèque, XI ds Œuvres, éd. L. Lalanne, t. 2, p. 299 : Il n'est point de sagesse qui puisse rien contre les défauts que nous avons ou au corps ou en l'esprit. [...] Le rougir est du nombre de ces infirmités). Réfection, d'apr. le lat. infirmitas, -atis « faiblesse, maladie », de l'a. m. fr. enfermeté « id. » (attesté de ca 1050, Alexis, éd. Chr. Storey, 487, au début du XVIe s. ds HUG.), forme refaite d'apr. enferm, d'enferté, lui-même issu du latin. Fréq. abs. littér. : 738. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 285, b) 1 039; XXe s. : a) 1 046, b) 855. Bbg. GILLIÉRON (J.). Cf. infirmation.

infirmité [ɛ̃fiʀmite] n. f.
ÉTYM. V. 1265; enfermeté, v. 1050; lat. infirmitas « faiblesse », de infirmus. → Infirme.
———
I
1 Vx (langue class.). Caractère faible (de l'homme).
1 Mais j'attends en mes vœux tout de votre bonté,
Et rien des vains efforts de mon infirmité (…)
Molière, Tartuffe, III, 3.
2 (…) la naissance a des marques indubitables de notre commune faiblesse. Nous commençons tous notre vie par les mêmes infirmités de l'enfance (…)
Bossuet, Oraison funèbre de Gornay.
2 Mod. (style soutenu). Faiblesse, imperfection. || « C'est une infirmité d'esprit que de ne pas vouloir reconnaître le mérite » (Académie). || L'infirmité de l'État.
3 Les infirmités de l'âme et du corps ont joué un rôle dans nos troubles : l'amour-propre en souffrance a fait de grands révolutionnaires.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. II, p. 16.
4 Les infirmités du langage, qu'il soit écrit ou parlé, répondent toujours à quelque infirmité de l'esprit.
G. Duhamel, Discours aux nuages, I, p. 16.
5 Les travaux que j'avais à faire, les délibérations auxquelles j'assistais, les contacts que je devais prendre, me montraient l'étendue de nos ressources, mais aussi l'infirmité de l'État.
Ch. de Gaulle, Mémoires de guerre, t. I, p. 4.
———
II
1 Vieilli. Maladie ou indisposition habituelle. Incommodité; → Affliger, cit. 2, La Bruyère, et cit. 10, Racine; dégoûter, cit. 2, Molière. || Les infirmités de la vieillesse. → Les outrages du temps (vx).
2 Mod. État (congénital ou accidentel) d'un individu ne jouissant pas d'une de ses fonctions ou n'en jouissant qu'imparfaitement (sans que sa santé générale en souffre). Impotence, invalidité, difformité, disgrâce. || La surdité, la cécité, la claudication constituent des infirmités. || Infirmité gênante, désagréable (→ Fistule, cit.). || L'infirmité de Byron (il avait un pied bot). → Handicap, cit. 2; hautain, cit. 6. || Infirmité contractée (cit. 9) dans le service.Dr. || Classement des infirmités selon leur gravité (pour l'autorité militaire, les assurances, la sécurité sociale, etc.). → Auxiliaire, cit. 2.
6 Avec l'infirmité qu'elle a (d'avoir perdu la parole) ?
Molière, le Médecin malgré lui, II, 1.
7 (…) un fréquent besoin de sortir, qui m'avait fait beaucoup souffrir le soir même au spectacle, et qui pouvait me tourmenter le lendemain, quand je serais dans la galerie ou dans les appartements du Roi (…) Cette infirmité (affection de vessie) était la principale cause qui me tenait écarté des cercles (…)
Rousseau, les Confessions, VIII.
8 Le Cardinal seul entra dans une ample et spacieuse litière de forme carrée, dans laquelle il devait voyager jusqu'à Perpignan, ses infirmités ne lui permettant ni d'aller en voiture, ni de faire toute cette route à cheval.
A. de Vigny, Cinq-Mars, VII.
9 Quasimodo était né borgne, bossu, boiteux (…) Sonneur de Notre-Dame à quatorze ans, une nouvelle infirmité était venue le parfaire, les cloches lui avaient brisé le tympan : il était devenu sourd.
Hugo, Notre-Dame de Paris, I, IV, III.
Fig. || Mon hôte avait l'infirmité de s'appeler Durand (→ Ridicule, cit. 8).
CONTR. Force, santé.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • infirmité — Infirmité. s. f. Indisposition ou maladie habituelle. Les infirmitez corporelles. il est sujet à de grandes infirmitez. Il signifie aussi, Foiblesse, fragilité pour le bien. Deffaut, Imperfection. L infirmité humaine. l infirmité de la nature,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • infirmité — Infirmité, Infirmitas …   Thresor de la langue françoyse

  • infirmité — (in fir mi té) s. f. 1°   Défaut de force. •   La naissance a des marques indubitables de notre commune faiblesse ; nous commençons tous notre vie par les mêmes infirmités de l enfance, BOSSUET Gornay.. •   Vous avez besoin d un lit pour vous… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • INFIRMITÉ — s. f. Indisposition ou maladie habituelle. Les infirmités corporelles. La surdité, la cécité, sont des infirmités. Il est sujet à de grandes infirmités. Une infirmité gênante. Les infirmités de l âge, de la vieillesse.   Il signifie aussi,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • INFIRMITÉ — n. f. Affection congénitale ou accidentelle qui gêne ou empêche le fonctionnement de telle ou telle partie de l’organisme. La surdité, la claudication sont des infirmités. Par extension, Les infirmités de l’âge, de la vieillesse, Affaiblissement… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • infirmité — nf. INFIRMITÂ (Aix, Albanais, Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Infirmite et pauvrete au Moyen Age — Infirmité et pauvreté au Moyen Âge L’infirmité ne se démarque pas de la misère à l’époque médiévale. En effet celle ci s’inscrit dans la classe sociale des pauvres en tout genre, malheureux de la vie, mais aussi, pour les deux derniers siècles de …   Wikipédia en Français

  • Infirmite motrice cerebrale — Infirmité motrice cérébrale Infirmité motrice cérébrale CIM 10 : G80 L’infirmité motrice cérébrale (IMC), appelée aussi infirmité motrice d origine cérébrale (IMOC), désigne les conséquences neurologiques des lésions, quelle qu en soit l origine …   Wikipédia en Français

  • Infirmité d'origine cérébrale — Infirmité motrice cérébrale Infirmité motrice cérébrale CIM 10 : G80 L’infirmité motrice cérébrale (IMC), appelée aussi infirmité motrice d origine cérébrale (IMOC), désigne les conséquences neurologiques des lésions, quelle qu en soit l origine …   Wikipédia en Français

  • Infirmité motrice cérébrale — Classification et ressources externes …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.